Les Lumières Ancestrales

Forum de discussion des membres de de la guilde
 
CalendrierAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Skedar

Aller en bas 
AuteurMessage
skedar

avatar

Messages : 214
Date d'inscription : 03/05/2009
Age : 27
Localisation : Poitiers

MessageSujet: Skedar   Mar 5 Mai - 23:11

Lord Skedar



Lord Skedar naquit le 127ème jour de l'an 1052 après l'Exode. On raconte qu'en cette chaude journée de la saison du Phénix, Balthazar se serait penché sur le berceau du nourrisson né sous le signe du feu et lui aurait prédit un sombre destin auréolé de gloire et entaché de sang.
Originaire d'une famille modeste, il passa les 10 premières années de sa vie à aider ses parents à la ferme et, bercé par les histoires chevaleresques que lui contait sa mère, à parcourir les prairies du sud d'Ascalon, armé d'une épée en bois confectionnée par son père, en quête d'un dragon à terrasser.

La veille de son 11ème anniversaire, la ferme fût attaquée par erreur par des soldats venu d'une guilde ayant des différents avec une communauté marchande locale. La ferme fût incendiée et ses parents brulés vifs mais, protégé par une aura divine, Skedar pu réchapper des flammes. Meurtri par cette injustice et frappé par la désillusion, il jura de retrouver les assassins de sa famille et de la venger. Il erra durant 2 jour en direction des cimefroides, déboussolé et désemparé.

Le 128 de l'an 1063 ap. E, exténué et au bord du trépas, il connu sa première expérience du divin : un faucheur de Grenth lui apparu et lui expliqua que sa vie s'achevait ici. Bien déterminer à se venger avant de périr, il passa un pacte avec le fantôme et vendit son âme à Grenth en l'échange de la possibilité de faire justice. Le faucheur disparu et le laissa pour mort. Durant la nuit, une patrouille du corps d'élite de l'armée d'Ascalon en simple exercice de routine passa et trouva son corps inanimé.

Le lieutenant commandant l'unité fût frappé d'émoi en voyant le jeune garçon qui lui rappellait tant son frère, disparu au cours d'une bataille de guilde quelques années auparavant. Il décida de l'élever comme son propre fils et lui apprit le métier de soldat.
Durant 7 longues années il fût formé au maniement de l'épée, à la tactique militaire et aux valeurs fondamentales d'un guerrier exemplaire.
Le jour de ses 18 ans il rentra dans le corps d'élite et y rejoignit son maître d'arme pour combattre les chaars. Élève d'exception, il se montra incroyablement calme et compétent même dans les situations les plus critiques, allant toujours au bout de lui même et ne supportant pas l'échec.

Suite à la fournaise, il passa 2 ans derrière le grand rempart à combattre les chaars.
Lors d'une patrouille, son unité tomba nez à nez avec des pillards nains qui profitaient du climat d'insécurité causée par la guerre pour mettre à sac les campements humain. Les voleurs furent vite défaits mais c'est alors que Skedar assista à un spectacle dont il n'avait jamais encore fait l'expérience : un nain s'étant rendu, suppliant qu'on lui laisse la vie sauve. Le lieutenant amusé mais clément le laissa alors partir après l'avoir gentiment ridiculisé pour divertir son unité.
Cette anecdote anodine mais déterminante dans son esprit lui inculqua à jamais la notion de pardon.

Le temps passa...
A la mort de son maitre d'arme, il quitta l'unité et parti seul sur les routes de Kryte en quête de nouveaux horizons.
Au fil de ses aventures il rencontra de nombreux aventuriers, côtoya d'importantes personnalités. Il mit finalement ses compétences aux service du plus offrant en tant que tueur mercenaire.
Au cours d'un contrat il tomba nez à nez avec un visage familier : sa victime était un des soldats qui avait tué sa famille.
Assaillit par les souvenirs de son enfance, il empoigna l'homme par le col de son uniforme dans un formidable accès de rage et le souleva contre le mur jusqu'à ce que ce dernier ne touche plus le sol. Il s'aperçut alors qu'il n'avait plus affaire à un soldat mais à un vieil ivrogne pathétique, terrifié, inoffensif. Visiblement le temps avait bel et bien passé, pour sa victime comme pour lui. Le souvenir du nain auquel son maitre avait pardonné, les innombrables bains de sang dont il avait été acteur...
tant de pensées lui firent finalement lâcher l'homme qui s'écrasa lourdement au sol.
Ce dernier donna l'alerte... Il était trop tard, notre héros s'était déjà évanoui parmi les ombres de la nuit.

Il marcha... Nuit et jour, sans relâche, il marcha.
Dans les glaciales montagnes des cimefroides, à la recherche d'un moyen d'expier ses fautes.
Il arriva finalement à la lointaine citadelle de granite où il rencontra Hagen le forgeron. Ce nain d'un certain âge mais d'une sagesse certaine se montra de bon conseil et aida notre jeune homme, qui fêtait bientôt ses 21 ans, à reprendre confiance en lui et à avoir foi en la justice. Les valeurs du guerrier telles que le lieutenant lui avait enseigné prirent alors peu à peu un sens.

Son existence prit un tournant quand, un jour où il était de corvée de bois, il assista au passage d'un peloton d'exécution du sommet de pierre qui conduisait 2 nains de Deldrimor au bord d'un précipice pour s'en débarrasser. Dans un élan de témérité et une pulsion incontrôlée, il se rua sur les tyrans le couteau à la main. Malgré sa supériorité tactique il fût rapidement submergé par le nombre d'ennemi et mis hors de combat. Mais avant même que les nains aient pu rengainer leur arme, une aura dorée enveloppa le guerrier, soignant à vue d'œil ses blessures. Puis l'aura quitta son corps et se matérialisa devant lui sous la forme d'un champion qui tira une immense épée de feu de son fourreau.
Tous les nains prirent la fuite y compris ceux de Deldrimor.

Cette seconde rencontre avec les divinité venait de lui rendre sa détermination, intacte, resplendissante...
Le héros que nous connaissons maintenant était né.



Décidé à devenir un autre homme il fit appel à son ami le nain forgeron et lui demanda une armure noire au forme rappelant un dragon en souvenir à sa mère et une épée à la forme légèrement courbée, en souvenir de l'épée de bois de son père.
En revenant à Ascalon il sauva le roi Aldenbern d'une attaque de chaars, c'est lors de cet acte héroïque qu'il obtint le titre de Lord.

Lord Skedar fait, à présent, à nouveau parti de l'armée d'Ascalon et est celui qui mène le groupe d'élite duquel il avait autrefois été membre.
Il est maintenant un guerrier aguerri et un tacticien hors pair. Il s'entraine quotidiennement dans le but de servir sa patrie et dans l'espoir de pouvoir racheter son âme un jour...



Rapide description : Lord Skedar est un guerrier courageux et un seigneur de guerre qui malgré son jeune âge a traversé plus de batailles que le roi lui même! C'est un jeune homme sympathique et bienveillant envers ses amis et ses soldats qu'il protège, si nécessaire, au péril de sa vie. Il arbore fièrement son armure noire et son épée des oubliés bien qu'il soit aussi passé maitre dans l'utilisation de la hache et du marteau de guerre. L'orgueil comme plus grand défaut, la générosité comme plus grande qualité, il ne refuse jamais d'aider un ami. Excellent meneur d'homme, il communique à tous sa joie de vivre cette vie qui lui a pourtant pris jusqu'à son âme mais qu'il s'efforce de chérir comme si chaque jour était le dernier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flo57420



Messages : 13
Date d'inscription : 11/05/2009

MessageSujet: Re: Skedar   Mar 19 Mai - 10:35

Belle description de ton personnage d'après ce que je vois tu es un Fan de Rpg non ? sinon ben continue avec tes autres personnages ^^.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
skedar

avatar

Messages : 214
Date d'inscription : 03/05/2009
Age : 27
Localisation : Poitiers

MessageSujet: Re: Skedar   Jeu 21 Mai - 21:48

Peut être pas un fan mais j'aime bien m'immerger totalement dans l'univers du jeu de temps en temps, c'est sympa des fois de se prendre au jeu. Sinon les autres persos vont venir, c'est à l'étude ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
skedar

avatar

Messages : 214
Date d'inscription : 03/05/2009
Age : 27
Localisation : Poitiers

MessageSujet: Re: Skedar   Dim 26 Juil - 16:35

Kaliba Mask



Né pendant la saison du scion en 1053, le 6ème jour plus exactement, Kaliba est destiné dès sa naissance à suivre les enseignements des grands prêtres de Dwayna en vue de devenir moine. Originaire d’une riche famille, il est envoyé très jeune au temple de la sérénité pour y apprendre auprès des plus grand maîtres de l’époque. C’est un élève brillant et doué, souvent le meilleur, mais incroyablement indiscipliné. Il passe ses dix années d’apprentissage au temple en conflit perpétuel avec l’autorité qu’il remet sans cesse en question tout en déconcertant ses professeurs de son talent inné pour maitriser la magie divine.

A l’âge de 16ans, n’ayant plus rien à lui apprendre et n’ayant surtout plus la force de le garder, les prêtres le renvoient dans ses foyers à Ascalon. Il passe une année à se perfectionner aux côtés de moines vétérans qui défendent le rempart. Malgré son inexpérience il se montre d’un grand secours.

Finalement en 1070ap. E. , les chaars passent le rempart et ravagent Ascalon. Désemparé devant son incapacité à sauver tout le monde, Kaliba tente tant bien que mal de soutenir les soldats. Fort heureusement sa famille sort indemne de la fournaise mais les événements qu’il vient de vivre le meurtrissent au plus profond de son âme.

Après deux jours passés à soigner les survivants, dévoré de l‘intérieur, il abandonne tout et part à la poursuite des chaars qui marchent à présent sur le royaume d’Orr. Très mauvais pisteur et peu à l’aise abandonné à lui-même dans la nature, il finit par se perdre et se résigne. Après plusieurs jours de marche il finit par retrouver la direction d’Ascalon mais alors qu’il s’apprête à rentrer, une gigantesque explosion se fait entendre au loin dans la direction opposée, suivit de peu par des secousses sismiques importantes. Intrigués il reprend son voyage de plus belle.

Se dirigeant droit dans la direction de l’explosion, Kaliba découvre au fur et à mesure les traces d’une hécatombe sans précédent. Il croise tout d’abord de nombreux cadavres d’orriens, vaincu par les chaars, qui gisent parmi une végétation ravagée par le soufle de l’explosion. Puis au fur et à mesure de son avancée il découvre les cadavres de nombreux chaars mêlés à ceux des orriens, tous gravement mutilé par la déflagration. Kaliba ne sais pas trop alors qui des envahisseurs ou des défenseurs à gagné la bataille mais il comprends vite que les pertes ont été trop importantes des deux côté pour qu’on puisse désigner un quelconque vainqueur.

Toujours poussé par la curiosité, il continue d’avancer parmi les ruines des bâtiments. On entends au loin le bruit des vagues. Cela devient vraiment étrange, notre moine est en plein milieu des terres du royaume d’Orr et il peu sentir une odeur d’iode se mélanger à celle du soufre qui flotte encore dans l’air. En escaladant une colline qui masque l’horizon il découvre tout l’ampleur du génocide : non seulement il n’y a plus aucune forme de vie dans les parages mais en plus d’avoir dévasté tous les bâtiments et la végétation, l’explosion à aussi fait disparaitre la bonne moitié du continent sous la mer.

Le paysage, bien que désolant, fascine Kaliba un instant mais il est rapidement interrompu par un grognement suivi d’une volée de flèches. Pris au dépourvu, notre jeune moine à tous juste le temps d’esquiver et d’apercevoir son agresseur. Là à quelques mètres plus bas se trouve un archer d’Orr, du moins c’est ce qu’il déduit à la vue de l’armure qu’il porte car le corps à l’intérieur est salement amoché. Ses blessures sont assez importantes pour terrasser n’importe quel gladiateur, mais au contraire son assaillant se porte très bien et continue de lui tirer dessus. Gardant son sang froid, Kaliba récite rapidement une incantation de châtiment qu’il a appris au temple. L’archer est comme foudroyé par ce sort et meurt sur le coup, du moins s’il est possible de tuer un mort bien sûr!



En rentrant à Ascalon, Kaliba ne s’empressa pas de raconter ce qu’il avait vu. Au contraire il resta silencieux sur les événements qui s’étaient déroulés, comme si la guerre l’avait transformé. Il restait néanmoins un jeune homme jovial et sympathique mais son regard devenait vide lorsqu’on lui parlait de choses qui avaient un rapport avec ce qu’il venait de vivre, un peu comme si cette partie de ses souvenirs étaient à présent protégée d’un voile, un voile qui lui faisait endosser un masque pour ne pas montrer ses émotions dès que la guerre lui revenait en mémoire. C’est pour cela qu’on le surnomme à présent Kaliba Mask.

Des nos jours Kaliba ne vit plus à Ascalon, il a rejoint un groupe d’aventurier dans l’espoir d’en apprendre plus sur ce qui était réellement arrivé et de pouvoir chasser les vieux fantômes du passé. C’est à présent un moine aguerri qui ne craint qu’une seule chose : la routine. Epaulant ses compagnon dans les combats, il sillonne la Tyrie en quête d’un réponse…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Skedar   

Revenir en haut Aller en bas
 
Skedar
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Lumières Ancestrales :: Registre de guilde :: Présentation des personnages-
Sauter vers: